Au départ de Hollande (l'expertise de la coque)

 

 Il est rare de trouver un bateau avec des plans et un peu d'histoire. Souvent le passé d'un bateau se perd entre plusieurs propriétaires. A l'origine, Remedie est un ravitailleur en carburant pour les gros navires de passage. Ensuite, il passe de main en main soit pour collecter des hydrocarbures déversés par accident, soit pour pomper les jardins inondés. Phénomène courant par suite d'effondrement de quelques petites digues(?). En dernier, il transportait deux énormes pompes sur le pont et la cale avait été abandonnée depuis plusieurs années… heureusement. Ce qui a permis à cette dernière de sécher naturellement en laissant presque plus de traces de mazout sur les parois internes.

Cette photo montre Remedie en action en train de rependre un produit sur l'eau.

Il est en plein charge avec des équipements de "pompage de fuel" encore présents sur le pont. Photo probablement très ancienne.

Ici, il est tiré en cale sèche pour être expertisé. Le travail de l'expert consiste à sonder l'épaisseur de la coque sur toute la surface. Si celle-ci est en dessous d'une certaine tolérance, alors l'expert peut demander le remplacement d'une surface dont les dimensions sont laissées à son appréciation.

La coque est marquée pour un remplacement en bandeau à la ligne de flottaison. C'est souvent le cas pour les bateaux qui gardent leur enfoncement invariable pendant longtemps.

4,5mm,… 4,3mm… sont quelques indications qui donnent une idée de l'épaisseur à ces endroits. L'expert fait un tour complet des œuvres vives (la partie sous l'eau du bateau) avant de rédiger son rapport.

                                                           Suivante